Bifff 2017

Bifff 1

35 ans, ça se fête, 35 bougies comme disait Coluche c’est l’âge où ça risque de commencer à coûter plus cher en bougies que pour ce gros gâteau bien sanguinolent que les organisateurs de cet évènement s’apprêtent à souffler. Quelles sont donc les surprises que ces petits polissons nous ont réservées pour ce cru d’exception?

Mais reprenons depuis le début, savez-vous au moins ce qu’est le Brussel’s International Fantasy, Fantastic, Thriller and Science-fiction Film Festival avant tout? Le Bifff c’est le plus gros festival de cinéma de Belgique et il draine 60.000 visiteurs chaque années. C’est aussi trois salles où sont diffusés quotidiennement des films de 14.00 hrs à 00.30 hrs, ainsi que des Masterclass, conférences et Q&A. Il a lieu dans le magnifique cadre du Palais des Bozars à Bruxelles. N’y sont pas présentés que des films d’horreur mais également des thrillers, des films fantastiques, d’animation, de science-fiction, venus des quatre coins du monde et que vous n’aurez peut-être jamais l’occasion de visionner au cinéma ainsi que des centaines de courts-métrages.

Alejandro Amenabar, invité cette année, sur le divan de son psy, Woody Allen… »Euh dis, Alejandro, n’écoute surtout pas les conseils du ptit à lunettes là, le jour où il fera un film pas chiant, on en recausera… »

Les nouveautés pour 2017 sont à la hauteur de nos espérances, par exemple L’expo ArtBifff vous permettra de contempler des œuvres originales de plusieurs artistes de talent dont le renom, – s’il n’est déjà atteint – risque bien de s’amplifier à l’occasion de cette participation. Dans la foulée la seconde édition de l’international Art Contest aura lieu du 05 au 12 avril avec comme thématique l’Art fantastique en général.

Côté jury, nous compterons des pointures: le jury international sera présidé par Euzhan Palcy (Une Saison Blanche et Sèche, Siméon…) accompagnée de plusieurs condisciples à savoir Mar Targarona (Julia’s eyes, The Body, Boy missing…), Axelle Carolyn, (Soulmate, Tales of Halloween), Christina Lindberg incarnant l’héroïne malchanceuse fameux rape and revenge Thriller qui marquera les esprits en 1973, la sulfureuse Macarena Gomez (Sexy killer, Shrew’s Nest…) et Stéphanie Crayencour (Kill Me Please, Un petit Boulot…) qui couronneront ce jury aux charmes 100 % féminin.

Le 04/04/17, la séance d’ouverture verra l’intronisation d’un nouveau Chevalier de l’Ordre du Corbeau, (qui rejoindra d’autres personnalités telles que Terry Gilliam, Lloyd Kaufman, Jaume Balaguero, Dario Argento, John Landis…). Cette séance mettra donc à l’honneur le génial réalisateur coréen Park Chan-Wook (Sympathy for Mister Vengeance, Old Boy, Lady Vengeance, Mademoiselle…). Cette cérémonie sera ponctuée comme à l’accoutumée par de nombreuses surprises qui ne manqueront pas de vous estomaquer, comme par exemple une démonstration en live de la sympathique team belge de créateurs d’effets spéciaux SQUID LAB, pour – nous l’espérons – de belles giclées d’hémoglobines. Cette célébration sera suivie en ciné 1 par le long-métrage aux relents zombiesque du britannique Colm McCarthy,  The Girls with all the Gifts.

Old Boy de Park Chan Wook, présent cette année. « Si j’avais un marteau, hoho…ce serait le bonheur !!  » (copyright Claude « les plombs ont sauté » François)

Côté programmation, cette 35 ème édition nous envoie du lourd avec des diffusions dans les trois salles de plus de 100 longs-métrages dénichés dans les quatre coins du monde pour satisfaire les appétits de débauche dont nous sommes friands. Nous pourrons donc visionner sur grand écran, dans la mythique salle des Bozar siouplait, les très attendus Antiporno (Sono Sion), Nails (Dennis Bartok), Le serpent aux mille coupures (Eric Valette), The Void (Jeremy Gillepsie et Steven Kostanski), A Dark Song (Liam Gavin), Swiss Army Man (Dan Kwan), Under The Shadows (Babak Anvari), The Autopsy of Jane Doe (Andre Ovredal) Prey (Dick Maas) et The Bar de notre cher Alex de la Iglesia en guise de film de clôture, pour n’en citer que quelques-uns.

Petite information supplémentaire, Cruelle est la Nuit réalisé par notre ami Alan Deprez (et dont soit dit en passant mon épouse et moi sommes les producteurs, sera diffusé le 07/04 à 15,45 hrs en ciné 3, je ne pouvais vous épargner cette nouvelle réjouissante pour un court-métrage qui démarre sa carrière en festivals sur les chapeaux de roue dans le plat pays où il a été créé.

Message

Au coin des animations, vous pourrez participer à la cultissime Zombifff Parade ainsi qu’aux jeux Zombifflympics qui y sont associés, au bal des vampires, à la Zombifffnight pour les plus valeureux d’entre vous, ainsi qu’aux diverses masterclass (dont celle très attendue de Monsieur Fabrice du Weltz dans le cadre de la projection de son dernier film, Message From The King. Les drogués à la série Game Of Thrones auront aussi la possibilité de poser leur noble séant sur le trône original ayant été utilisé dans la saga, mais faite quand-même gaffe à vos fesses car ce machin est très pointu). Une avalanche d’autres animations jalonneront en outre ces 13 jours d’ambiance incomparable qui font le charme de ce festival unique.

Au BIFFF il y en a pour tous les goûts, outre les compétitions de courts-métrages où nous allons à coup sûr découvrir de nombreuses perles, les projections sur grand écran d’œuvres phare de l’histoire du cinéma fantastique tels que Xtro, DreamDemon ou le fabuleux Les Yeux Sans Visage, pure merveille du cinéma de genre français de George Franju (notons également que Edith Scob nous honorera de sa présence: son nom ne vous dit rien???? et bien cherchez et vous n’en croirez pas vos yeux justement).

La Zombifff parade : Quand des vegans ont faim, ça donne ça… « Hé faut manger normal les gars, ça ira mieux ! »

Au rayon des invités, il vous sera possible de croiser, au détour des galeries labyrinthiques du Palais des Bozars, des célébrités comme Dick Maas, Edith Scob, Fabrice Du Welz, Jason Flemyng, Stéphane Bourgoin, Yoshihiro Nishimura, et bien sûr Alejandro Amenabar et Park Chan-Wook pour ne citer qu’eux.

Pour les habitués, rendez-vous à partir du 4 avril, pour partager la Troll de l’amitié, pour les âmes perdues qui ne connaîtraient pas encore cet évènement il n’est jamais trop tard pour vous rattraper (quoique 35 ans, sans Bifff vous méritez des baffes), donc foncez-y les yeux fermés, et n’oubliez pas de visiter le site http://www.bifff.net/ où vous trouverez la programmation complète ainsi que tous les renseignements utiles.

Adam Korman
Grand amateur de cinéma de genre depuis ma prime jeunesse, aidé par les conseils de nombre de revues francophones de mon enfance, je tenterai de vous faire partager des thématiques filmiques assez éclectiques sur un ton acrobatique, qui pourraient muscler vos zygomatiques, sans vous rendre apathique tout en gardant une certaine logique analytique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *