Court avis (presque) à chaud sur Les Gardiens de la galaxie Vol.2

Evacuons d’emblée les deux tout petites réserves que j’aurais à formuler sur ce monument de fun que constitue ce 2ème opus des aventures de nos sauveurs de galaxies en péril : l’effet de surprise du premier n’est plus là, logique, mais il est compensé par le plaisir réel de retrouver nos lascars. Et le film souffre d’un petit ventre mou un peu verbeux en son milieu. C’est tout ? Oui, c’est tout, car pour le reste c’est juste génial !  Car tout ce que nous avons aimé dans le premier volume est là et bien là. Parfois amplifié même, comme l’humour, quasi omniprésent. Et aussi, le détournement des conventions propres au genre. Quel autre film peut se targuer de se passer d’une énorme scène d’action pour se concentrer sur une brindille qui danse, tout le spectaculaire se déroulant au second plan ? Et c’est le générique initial…Le film est à peine commencé qu’il nous surprend déjà.

« Putain Yondu, tu ressembles de plus en plus au grand Schtroumpf ! « 

Et il en sera ainsi jusqu’à la fin. Des scènes iconiques désamorcées par un gag visuel ou dialogué, de l’émotion sincère (rare dans un tel univers) mais où pointe parfois également le petit mot qui tue, de l’action en veux-tu en voilà….Et que dire du générique final, comptant pas moins de 5 (!) scènes supplémentaires et bourré de fun dans ses images et son déroulant. James Gunn fait plus que jamais figure de véritable électron libre au sein du « Marvelverse », certes cohérent et plutôt bien foutu, n’en déplaise aux empêcheurs de super-héroiser en rond, mais relativement ancré dans des bases plutôt immuables. Point de ça ici, tant ça part dans tous les sens et tant les bonnes surprises sont nombreuses.

Drax et Mantis : c’est pas de l’amour mais ça y ressemble…

Et les persos ? C’est aussi une des réussites de Gunn de mettre en avant d’autres acteurs par rapport au premier volet. Bien entendu, Baby Groot en fera craquer plus d’un(e) et notre renard-moufette-blaireau-animal de compagnie-raton laveur (biffer la mention inutile) préféré, à savoir Rocket Racoon, a droit à des scènes ultra-sympas mais deux autres se taillent une belle part du costard. Yondu, toujours interprété par l’excellent Michael Rooker, fidèle de Gunn, qui voit son rôle étoffé pour notre plus grand plaisir et qui prend part à l’action de bien belle manière. Et surtout Drax (Dave Bautista), véritable surprise tant son personnage prend de l’ampleur ici, parfois dans les scènes d’action mais principalement au niveau de l’humour qui fait mouche. Mention spéciale aussi à la nouvelle venue Mantis (la française Pom Klementieff), très joli perso qu’on espère revoir dans les prochains opus et qui sera dans l’Avengers : Infinity War en approche. Et puis quelle joie de revoir Tango et Cash dans le même film. Ils n’ont pas de scènes en commun, dommage, mais découvrir Sylvester « Tango » Stallone intégrer cet univers est un pur bonheur pour les fans du bonhomme dont je suis. Son rôle est court mais gageons que cela ne restera pas sans suite dans le futur. Quant à Kurt « Cash » Russell, il est impeccable, comme à chaque fois, et c’est toujours un immense plaisir de voir sa bouille dans des films de cette trempe.

Bref, vous l’aurez compris, Les Gardiens de la galaxie Vol.2 constitue un spectacle total, un pur moment de bonheur décomplexé et 2h20 de détente bien nécessaire en ces temps chahutés. Quel panard ! Let’s go to the next movie les gars, nous serons là ! 

Les Gardiens de la galaxie Vol.2 de James Gunn

Avec : Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Bradley Cooper, Vin Diesel, Karen Gillian, Michael Rooker, Kurt Russell, Sylvester Stallone,…

Evil Ash
Possédé par le démon du cinoche et ses déclinaisons depuis que Jason étripe les ados en chaleur,je le kiffe sous toutes ses formes : généreuses,plantureuses ou plus fines. Tous les genres y passent et, comme avec un gros gâteau plein de crème (pas) fraîche, je n'en suis jamais repu ! J'en veux, encore et encore ! Bedeliaaaaa,je veux mon gâtôôôô !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *