Phantasm Boxset Chez Arrow Video

Phantasm-Boxset-Arrow-Video-thumb

Aussi étrange que cela puisse paraître et tandis que pléthore de films plus ou moins fameux ont le droit à de magnifiques éditions ultra haute-définition de la mort qui tue (garanties sans OGM), la saga Phantasm n’avait pas encore connu les joies d’un véritable lifting. Il y avait bien eu en 2005 la Phantasm Sphere chez Anchor Bay, mais il s’agissait de DVDs et l’intérêt principal de la chose était bien évidemment de retrouver la saga au complet, tout du moins à l’époque. L’objet avait marqué car on y retrouvait les quatre galettes plus un dvd bonus à l’intérieur d’une des fameuses sphères. Il faut dire que ça avait de la gueule bien que la chose donne cette impression d’inachevé, sans doute à cause du manque de visuels sur le packaging ce qui est dommage pour une série de films avec d’aussi incroyables qualités graphiques.

Il semblerait cependant que la sortie de l’ultime opus Phantasm Ravager en 2016 et la triste nouvelle du décès d’Angus Scrimm aient ravivés l’intérêt général pour l’œuvre de Don Coscarelli. La saga ainsi complétée et terminée pour de bon (comment imaginer un nouvel opus sans la présence de son iconique Tall Man ?), moult éditeurs ont décidé d’offrir aux cinq films qui forment cette collection un hommage digne de ce nom. Alors que les français d’ESC Distribution se penchent actuellement sur les sorties successives des épisodes avant de sortir un boxset complet (de ce que j’ai compris, et pour le coup je suis pas persuadé de l’intérêt du truc), les américains de Well Go ont sorti la Phantasm Collection en avril dernier. Certes l’édition est riche et regroupe l’intégralité des longs métrages mais encore une fois, on pourra reprocher à l’éditeur de ne pas avoir travaillé davantage son approche graphique de la chose si ce n’est un poster avec le portait du Tall Man et un livret assez léger. Pas de quoi non plus se taper le cul par terre…

Phantasm-Boxset-Arrow-Video-01

Le travail d’Arrow Video sous l’œil avisé de Reggie ! Le zigue semble valider.

Heureusement, les éditeurs anglais Arrow Video, toujours prompts à sortir de magnifiques éditions sublimées par des visuels à se cramer la rétine, ont décidé de prendre part à la fête en proposant la Phantasm Limited Edition Boxset. Et pour le coup, je pense qu’on tient ici l’édition ultime qui ravira tous les fanatiques des aventures de l’ami Reggie face aux boules tueuses et autres nains machiavéliques. Les éditeurs à la flèche nous proposent ici une énorme boîte contenant :

• Une réplique de sphère avec ses lames tendues, prêtes à l’assaut. Bon ça fait un peu toc, mais de loin ça en jette et ça éloigne les visiteurs importuns. Faites tout de même gaffe que la chose ne se réveille pas en pleine nuit pour vous arracher du jus de cervelle en plein sommeil !

• Un livret de 150 pages (avec d’énormes photos promos et de tournage sur double page).

• L’ensemble de la saga en Blu-Ray dont le premier opus de 1979 complètement restauré ainsi que les films suivants (y compris Ravager). Chaque volet est évidemment accompagné de sa pelleté de bonus, de scènes supprimées, d’interviews, de making-offs et autres bandes annonces TV/ciné/…

• Un disque bonus comprenant le documentaire Phantasmagoria qui revient sur les différentes étapes de création de la saga et notamment le travail sur les effets spéciaux, mais aussi un tribute à Angus Scrimm et une avalanche de petites surprises autour de l’univers des métrages de Don Coscarelli.

Phantasm-Boxset-Arrow-Video-02

The Tall Man welcomes you…

Phantasm-Boxset-Arrow-Video-03

Putain que c’est beau !

Le tout est incroyablement unifié et ce grâce au boulot du graphiste Gary Pullin. Les illustrations dans les teintes noires, argents, blanches et orangées nous renvoient directement dans le centre funèbre du Tall Man tout en marbre et en tissus épais. C’est tellement beau que j’en ai les yeux qui pleurent. Comme d’habitude chez Arrow tout est nickel, les menus des supports sont agréables et l’objet est magnifique, si bien qu’on passe des heures à le tripoter sans s’en rendre compte. Vous saviez, vous qu’on pouvait rester scotché pendant 48 heures non stop après avoir reçu un boxset sans manger, ni dormir, ni se laver ? Moi, désormais je le sais. Car oui, je me suis bien sûr empressé de commander la chose dès que j’ai eu vent de son existence et je peux vous garantir que malgré son prix élevé mais plus qu’honnête (85€ pour la totale) je suis loin d’être déçu. Seul souci pour les anglophobes, cette version ne comporte ni piste dans la langue de Molière, ni sous-titres dans celle de Baudelaire (cherchez pas, c’est la même). Avec cette édition Arrow nous prouve encore sa suprématie dans l’édition cinématographique de qualité. Je vous conseille d’ailleurs d’ici peu de vous jeter sur leur édition collector de Brain Damage, le meilleur film de Frank Henenlotter !

Phantasm-Boxset-Arrow-Video-04

L’énorme taf de Gary Pullin est le gros point fort de cette édition.

Si vous n’êtes pas des flèches, je vous la fais courte : jetez vous sur cette édition de Phantasm qui saura vous renvoyer direct dans l’univers de l’une des meilleures sagas fantastico-horrifiques de l’histoire du cinéma ! Eh oui, rien que ça ma p’tite dame ! Pour ma part je file fissa retrouver le Tall Man et tout son bestiaire…

Mighty Matt
Amoureux du latex, des prods Empire et Full Moon et des cyborgs. Fanatique du cinéma de Nicolas Winding Refn, David Cronenberg et Stuart Gordon. Graphiste à ses heures perdues pour gagner de quoi acheter des DVDs. Chef mutant tyrannique du fanzine Cathodic Overdose élevé à la lecture des romans Chair de Poule. Boule d'énergie inarrêtable, un peu comme un Cacodemon de Doom.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *