Movie Maniacs Série 5 et 6

 

Dans un peu plus d’un mois, c’est Nowwwel et dans vos cheminées va bientôt se glisser le pervers barbu en manteau rouge et blanc qui adore prendre les gens sur ses genoux. A sujet, il se murmure que cette année, ayant besoin de thunes pour ses procès, Harvey Weinstein est pressenti pour le rôle, dirigé par un certain Quentin T, auteur du célèbre « Je sais tout mais je ne dirais rien » (blagounette en clin d’oeil  à un certain A »RM »M).

Bon, Noël disais-je. Besoin d’idées cadeaux ? Ca tombe à merveille, car, comme je vous l’avais promis la dernière fois et vu que nous tenons toujours nos promesses sur Monsters Squad, on continue le tour d’horizon des figurines Movie Maniacs  by McFarlane avec les séries 5 et 6. Normal, puisque la fois précédente, c’étaient les 3 et 4. C’est que nous savons compter chez nous (enfin j’ai un doute pour Val et Matt mais faut pas leur dire… 🙂 ).

Série 5

Jason Über alles ! Et oui, la série nous offre une version Über de Jason, notre Vorhees préféré, tirée de l’ultra fun Jason X de James Isaac. Et on peut dire que c’est réussi, ce « Termijason » étant réalisé avec grand soin, reprenant fidèlement le superbe design de notre ami de Crystal Lake lors du climax du film, loooongue machette à la main. 3,2,1, coupez !

La série continue ensuite son exploration de l’univers de Terminator 2 commencée dans la précédente avec un Endosquelette du T800 plutôt bien réussi et une Sarah Connor, version Linda Hamilton donc, qui, même si la silhouette et les accessoires en font une pièce à posséder, laisse un peu à désirer au niveau du visage de la comédienne, moyennement réussi. La paire de lunettes qui accompagne la figurine est donc bienvenue… Deux versions, cheveux lâchés ou queue de cheval. Et pas de mauvais esprit, Sarah Connor est une femme…

Tooth Fairy, la fée des dents, vous connaissez ? Equivalent US de notre petite souris (une dent perdue,  une pièce sous l’oreiller) elle a été représentée également dans cette 5ème livraison de Movie Maniacs. Pas dans la défroque de Dwayne « The Rock » Johnson via sa gentillette comédie de 2010, mais dans celle nettement moins sympa du croquemitaine vedette du pas terrible Darkness Falls (Nuits de Terreur dans notre belle langue). Versions gueule ouverte ou fermée, nous avons le choix. Mwais, effrayante dans sa version gobeuse de mouche mais pas vraiment réussie à mes yeux, comme le film en somme… La version light est beaucoup plus jolie.

Par contre les 2 dernières pièces de cette 5ème fournée ont de la gueule et s’inscrivent parmi les plus belles réalisations toutes séries confondues.

Tout d’abord un Djinn splendide tiré du Wishmaster de 1997 et ses suites,  superbement réalisé et au look extrêmement bien rendu et fidèle au personnage interprété par l’excellent Andrew Divoff. Accessoire indispensable à notre Djinn tonique, même la pierre précieuse est présente. Mais bon moi j’ai perdu la mienne lors d’un déménagement et ça me fait râler…Du coup j’ai piqué celle qui était sur la bague en diamant de ma femme et c’est elle qui râle…Mwahahaha !

Et enfin, nous avons droit au Lord of Darkness issu du Legend de papy Scott (dis Ridley, tu pourrais pas utiliser ton nouveau joujou numérique pour effacer Cartel de ta filmo, ce serait plus intelligent et courageux que de remplacer Kevin Spacey par Christopher  Plummer…) . Tout bonnement superbe mais encore en-deça de sa version « Deluxe » qui arrive dans la série 6, juste ici dessous.

A noter qu’il s’agit de la dernière série à nous proposer un mini poster du film en déco. Dommage…économie de bout de chandelle qui dépareille un peu la collection.

Série 6

Comme je vous le dis plus haut, le seigneur des ténèbres a droit à une version « Deluxe » tout bonnement ahurissante : plus riche encore au niveau des accessoires et des détails, elle est placée dans une boite-vitrine en plastique dur qui permet d’admirer la créature sans la soumettre à la poussière de nos chaumières…Une pure merveille et perso, une des pièces préférées de ma collection.

Viennent ensuite 4 figurines qui vont débuter une looooooongue série de réalisations portant sur les franchises Alien et Prédator. Longue car elle continue encore aujourd’hui, reprise par d’autres éditeurs dont Neca et franchement, mais c’est un avis personnel, tellement d’icônes du fantastique pourraient bénéficier d’une action figure à leur image que bon, 59 Aliens et 86 Prédators…euh non merci.

Ici nous avons droit à un Prédator classique et masqué accompagné d’un Hunter Prédator tirés du très bon deuxième film de Stephen Hopkins. De belles pièces mais au regard du nombre de versions qui seront produites dans les années suivantes, pas indispensables si vous voulez faire dodo avec Prédator dans les bras…

                    

Idem pour les deux Aliens, un Warrior Alien issu du 4ème volet mis en scène par le frenchie Jp Jeunet, Resurrection, et un Dog Alien, petit chienchien à sa mémère du mal aimé (pas par moi) Alien 3 de David Fincher. De très beaux spécimens oui, mais une fois encore, pléthore de confrères vont inonder les boutiques par la suite…

             

Même si les pièces sont réussies, une série 6 plutôt décevante donc au niveau du choix, mais le Darkness est THE Masterpiece à posséder absolument pour les amateurs.

To be continued d’ici quelques semaines avec la série 7 et les box spéciaux…

Evil Ash

Possédé par le démon du cinoche et ses déclinaisons depuis que Jason étripe les ados en chaleur,je le kiffe sous toutes ses formes : généreuses,plantureuses ou plus fines. Tous les genres y passent et, comme avec un gros gâteau plein de crème (pas) fraîche, je n’en suis jamais repu ! J’en veux, encore et encore ! Bedeliaaaaa,je veux mon gâtôôôô !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *