La Fraîcheur des Cafards number six en préco !

Comme sœur Anne du haut de son balcon, inquiets, nous ne voyions rien venir à l’horizon. En effet, annoncé il y a déjà un p’tit bout d’temps, le numéro 6 du fanzine La Fraîcheur des Cafards, victime de circonvolutions indépendantes de sa volonté, traînait méchamment la patte pour enfin atteindre nos mimines.

Mais là, ça y est, he’s back et on est happy !

Quoi ? Non, là je vous arrête tout de suite : pas de copinage sur ce coup-là. Oui, Val le Blond est un pote et oui il fait partie de la Monsters Squad. Mais pour les mal-pensants, je connaissais son zine avant de le connaître lui et son écriture, son ton, sa décontraction et la qualité de son taf m’avaient séduit bien avant que je le rencontre. Son zine c’est de la balle, point barre. Et la balle, ça se défend bec et ongle (mon chien dit pareil).

Bon Val, tu peux me détacher du radiateur maintenant, j’ai fait tout ce que tu m’avais demandé… 😊

Trêve de couillonnades, place au sommaire du bouzin, annoncé hier par El Cafardos en chef :

Gros dossier sur Joss Whedon (Firefly, Dollhouse, Dr Horrible’s sing along blog…)  Chroniques de films (The Crater Lake Monster, The Laughing Death, Return to Horror High…)

Dossier sur la série TV « Le Prisonnier » qui fête ses 50 ans cette année

Retour sur chaque épisode des sagas cinématographiques Détour Mortel et V/H/S

Interviews : Arnus Legrand (illustrateur), Rigs Mordo (fanzineux), Arno DE Cea (musicien)

Un bon paquet de chroniques disques

Dossier sur la discographie des Texans The Mars Volta…

Le tout sur 120 pages avec couverture couleur, superbe, la preuve là 

Le prix ? 10 euros, frais de port offerts jusqu’au 15 Décembre !

Pour précommander, on contacte Val en MP via FB (https://www.facebook.com/search/top/?q=fanzine%20fra%C3%AEcheur%20des%20cafards)

ou par mail : lafraicheurdescafards@gmail.com

Dépêchez-vous car comme le disait l’autre : y’en n’aura pas pour tout le monde !

Evil Ash

Possédé par le démon du cinoche et ses déclinaisons depuis que Jason étripe les ados en chaleur,je le kiffe sous toutes ses formes : généreuses,plantureuses ou plus fines. Tous les genres y passent et, comme avec un gros gâteau plein de crème (pas) fraîche, je n’en suis jamais repu ! J’en veux, encore et encore ! Bedeliaaaaa,je veux mon gâtôôôô !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *