Nosferatu.com

monsters-squad-cinema-fantastique-horreurnosferatu-com-thumb

En gros mangeur de fromage, l’évocation de la Normandie active en moi certaines fibres nerveuses qui me forcent à convulser en invoquant frénétiquement le triptyque Camembert, Livarot et Pont l’évêque ! Mais ça, c’était avant que Julien Dève, jeune réalisateur normand, nous explique avec son métrage Nosferatu.com que cette région est aussi celle des attaques de vampires et des rites occultes. Probablement ennuyé par les champs de pommiers où broutent les vaches laitières, le jeune réalisateur nous propose sa vision de l’horreur rurale à la française. Pourquoi n’y aurait-il pas aussi des phénomènes paranormaux dans les campagnes de notre belle vieille France ? Ben ouais, pourquoi hein ? C’est donc armés de caméras et d’une sacrée volonté que Julien Dève et son équipe ont décidé de réparer ce mal en réalisant un found footage qui sent bon l’étable, un [REC] à la Française en plein cœur d’une usine laitière. Je dirais bien « cocorico », mais un « meuh »  me semble plus approprié…

monsters-squad-cinema-fantastique-horreurnosferatu-com-01

Visiter un hangar hanté okay, mais jamais sans ma croix !

Si beaucoup ont, parfois avec raison, tapé sur le courant found footage, je fais partie des gens plus modérés, de ceux qui ne relâchent pas un DVD simplement car il présente les lettres « F O U N D – F O O T A G E ». Je trouve même que le style est intéressant, surtout dans le cas d’une production désargentée, puisqu’il permet de mettre de côté certaines problématiques pour se concentrer sur l’essentiel : l’histoire. Ici, il s’agit de celle de Jérémy, responsable de nosferatu.com, un blog spécialisé dans le paranormal et plus précisément dans la thématique des vampires. Jérémy échange quotidiennement avec plusieurs abonnés et notamment un dénommé Franck qui disparait étrangement après avoir organisé une visite dans une usine hantée. Après avoir reçu une étrange vidéo et devant l’incompétence policière, le responsable du site décide d’organiser avec ses amis une enquête pour comprendre ce qu’il s’est passé. Dès lors, six personnages se rendent dans l’entrepôt désaffecté où s’est rendu Franck. Divisés en trois groupes de deux, ils se rendent compte que d’étranges choses se trament et que des êtres de l’au-delà semblent hanter l’immense lieu.

monsters-squad-cinema-fantastique-horreurnosferatu-com-02

Alors la déco, c’est de moi, j’ai vu ça dans une émission sur M6… Sympa le style cabalistique non ?

Si, à part son cadre, l’histoire n’est pas franchement originale elle a pour elle d’être assez solide et sans prétention aucune. On sent que Julien Dève et sa team ont avant tout l’envie de se faire plaisir. D’ailleurs si les acteurs amateurs ne sont pas toujours très justes, on appréciera de voir dans le petit making-of du DVD que chacun a mis la main à la pâte pour mettre sur pied cette entreprise compliquée qu’est la réalisation d’un film de genre dans notre hexagone. On apprendra par exemple que l’acteur principal, Anthony Lefebvre, est également responsable des effets sanguinolents qui ponctuent le film. Des FX plutôt sympatoches d’ailleurs… Une démarche totale et complètement indépendante qui ne peut que forcer la sympathie.

monsters-squad-cinema-fantastique-horreurnosferatu-com-03

Excusez moi monsieur… Vous pourriez m’indiquer la sortie ?

Ne nous le cachons pas, le film fait preuve de coups de mou, la faute à un rythme parfois plombé par des dialogues  creux . Ce défaut est certes inhérent à un style qui peine souvent à combler les moments de relâchements de l’action mais c’est d’autant plus dommage dans ce Nosferatu.com qui aurait pu pousser davantage certains personnages. Lem, ce mec un peu bourru aurait par exemple gagné à prendre plus  d’importance et on aurait aussi apprécié que l’amusant Alex ait plus de temps à l’écran. Pas de quoi non plus crier au scandale face à ce manque de densité puisque le film reste dans l’ensemble logique et compréhensible. C’est bien là d’ailleurs sa qualité majeure, celle de ne pas s’encombrer de détails en pagailles pour recentrer son action sur son protagoniste.

monsters-squad-cinema-fantastique-horreurnosferatu-com-04

Un vampire souriant mais pas sympathique…

Le métrage ne peut cacher ses influences et ne semble même pas essayer de le faire. Qu’importe puisque Julien Dève semble kiffer suivre la recette des plus grands pour laisser libre cours à ses pulsions et au plaisir simple de mettre en boîte cette sombre histoire de bêtes à grandes dents venues dévorer une bande de curieux. Avec son groupe de protagonistes aux caractères bien trempés mais « vrais », le film se veut réaliste.  C’est un parti pris plutôt intéressant et surtout logique avec sa forme. On sent que la chose a été réfléchie avec une réelle envie de bien faire. Le réalisateur le dit d’ailleurs lui-même : « Essayer de rendre la chose réelle, crédible, est un thème qui ne cesse de m’inspirer ». La chose a le mérite d’être clair… On regrettera juste que l’entreprise soit parfois trop sérieuse au point qu’on sent les acteurs plus inquiets de bien réciter leur texte que de réellement provoquer des émotions.

monsters-squad-cinema-fantastique-horreurnosferatu-com-05

Oh tiens un maquillage qui me rappelle quelqu’un…

Julien Dève parvient également à rendre les entrepôts laitiers incroyablement immenses, au point qu’on finit par nous-même nous perdre dans ce labyrinthe de tuyaux, de machines étranges et de poussières. Le petit malin s’aide évidemment d’une luminosité assez faible et de certaines coupures bien utiles mais c’est le jeu et puis ça fonctionne… Autre qualité : la fin du métrage permet au film de monter un peu en gamme puisque en plus de présenter un vampire assez stylé (celui qu’on aperçoit sur l’arrière du DVD) il gagne énormément en rythme. On a donc ici une dizaine de minutes qui fonctionnent bien et qui ne peuvent que nous faire regretter davantage que Nosferatu.com ne soit pas tout le temps de cet acabit, quitte à perdre un peu en durée.

monsters-squad-cinema-fantastique-horreurnosferatu-com-06

Bon, après visite des usines, je vous conseilles de ne pas consommer les nouveaux yaourts ! Je vous laisse, je retourne aux toilettes…

Au final, si Nosferatu.com est un film imparfait, on aura du mal à le lui reprocher tant on sent l’envie de bien faire d’une équipe réduite qui ne fait jamais preuve de prétention. Jamais ! C’est un point plus important qu’il n’y parait tant certains semblent rapidement se monter le bourrichon dès qu’ils ont monté cinq minutes de vidéos sur un After Effect cracké. Le melon qui gonfle ne semble pas faire partie de la panoplie de Julien Dève qu’on ne peut donc qu’encourager à continuer d’écrire, de filmer et de sortir ses films de genre, comme il les aime, et comme dirait mon pote Herbert, pour le plaisir. De notre côté on attend de ses péloches suivantes qu’elles soient un peu plus denses, fortes et rythmées mais surtout qu’elles conservent ce sérieux et cette sincérité.

monsters-squad-cinema-fantastique-horreurnosferatu-com-07

Un petit film indépendant n’empêche pas les fans de devenir collants…

Retrouvez les infos et contactez l’équipe directement depuis le facebook du film Nosferatu.com

Mighty Matt
Amoureux du latex, des prods Empire et Full Moon et des cyborgs. Fanatique du cinéma de Nicolas Winding Refn, David Cronenberg et Stuart Gordon. Graphiste à ses heures perdues pour gagner de quoi acheter des DVDs. Chef mutant tyrannique du fanzine Cathodic Overdose élevé à la lecture des romans Chair de Poule. Boule d'énergie inarrêtable, un peu comme un Cacodemon de Doom.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *