News ! Commando Ninja : il est sorti !

Ca y est,  le projet de longue date nommé Commando Ninja signé Benjamin Combes est enfin visible. Et dire que nous sommes excités comme un ado devant son premier catalogue de la Redoute est un euphémisme. Il faut dire que le projet avait tout pour séduire les membres de la Squad…et vous chers lecteurs ! Car si vous venez ici de temps en temps, c’est que vous aimez ce cinoche là. L’histoire de Commando Ninja suit le major John Hunter, un Béret Vert, ancien du Vietnam, Moitié Commando, Moitié Ninja. Il vit sa paisible retraite solitaire au Canada, lorsqu’un beau jour sa fille est kidnappée par une organisation secrète de Ninjas, dirigée par un Dictateur Sud-Américain, dont le rêve est de créer un nouvel ordre mondial à travers le temps… Quand on vous dit que tout ce qu’on aime est là-dedans ! Alors, on précise que nous ne l’avons pas encore visionné (on attend fébrilement dans nos boîtes aux lettres l’arrivée du blu-ray commandé via la campagne de financement), mais les retours glanés ici et là sont unanimes : c’est de la bombe !

Initialement prévu comme une bande annonce, puis un court-métrage, Commando Ninja s’est au fur et à mesure transformé en un long-métrage d’1h10 d’action non-stop aux transitions faites au Katana et bourré d’un humour très (très) décalé, qui vous emmènera du Los Angeles des années 80, au Vietnam des années 60, en passant par l’Amérique Centrale et jusqu’au Futur Post-Apocalyptique de 1998 ! Après une campagne Kickstarter réussie début 2018, trois années de production, une communauté bâtie autour d’un trailer over the top totalisant 1 million de vues, Commando Ninja est visible dans sa version complète d’1h10, d’abord via YouTube puis en version physique début 2019 avec son blu-ray et même sa VHS qui sera éditée à quelques exemplaires.

Comment est né Comment Ninja ? Début 2016, après une dizaine d’années à réaliser des trailers chez Ubisoft, Fan-Films sur YouTube et autres court-métrages, Benjamin Combes, un jeune réalisateur Montpelliérain décide de passer à la vitesse supérieure avec Commando Ninja, un long métrage d’action-comédie hommage aux blockbusters des années 80 tels que Predator, Rambo, Mad  Max… Le projet obtient près de 32 000 euros sur Kickstarter, grâce à un énorme partage du milieu underground du film de série B, et notamment de David Sandberg, le réalisateur de Kung Fury. Le tournage se déroule entièrement dans le Sud de la France, majoritairement autour de Montpellier, sur 35 jours, façon Guerilla. Au casting, de nouvelles têtes : Eric Carlesi dans le rôle du Héros Bodybuildé et Patriote avide de justice John Hunter, Olivier Dobremel dans le rôle du méchant Colonel Kinsky ou encore la jeune Anaëlle Rincent, 10 ans, dans le rôle de la fille du héros, spécialiste en tactiques anti-ninja à la maison.

Grâce au succès du Kickstarter, Benjamin Combes a pu s’entourer d’un compositeur de génie, THOMAS CAPPEAU, qui à écrit et composé un score digne des plus grands blockbusters et films de série B des années 1980, utilisant autant l’orchestral que les synthétiseurs, inspiré de Jerry Goldsmith jusqu’à Paul Hertzog, aujourd’hui distribué par Lakeshore Records. Ils ont été plus tard rejoint par le Co-Producteur James Secker. Unis par leur passion pour le cinéma bis et la musique des années 80, ils ont en 3 ans réussi à donner naissance à leur hommage ultime, et ceux de manière totalement indépendante et auto-produite, le film ayant été tourné sans aucune équipe technique ni matériel professionnel et destiné à une diffusion gratuite sur la plate forme YouTube. Et il est visible depuis le 21 décembre simplement en cliquant ici : https://youtu.be/a0Gec5JbQAg 

Concernant la B.O. éditée chez Lakeshore Records, on peut la trouver ici : 

Bandcamp : https://bit.ly/2GbUmJs

Les autres liens :

Kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/304054692/commando-ninja
Facebook : https://www.facebook.com/bencombes1986/
Instagram : www.instagram.com/commandoninja_official/

(sources : dossier de presse du film)

Evil Ash
Possédé par le démon du cinoche et ses déclinaisons depuis que Jason étripe les ados en chaleur,je le kiffe sous toutes ses formes : généreuses,plantureuses ou plus fines. Tous les genres y passent et, comme avec un gros gâteau plein de crème (pas) fraîche, je n'en suis jamais repu ! J'en veux, encore et encore ! Bedeliaaaaa,je veux mon gâtôôôô !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *