Encore deux belles sorties chez Artus !

En même temps que les trois euro westerns dont nous vous avons causé il y a tout juste deux semaines, Artus sort deux autres films qui raviront les amateurs : Cérémonie Sanglante, du regretté Jorge Grau (Le Massacre des Morts Vivants) et Au Service du Diable de Jean Brismée.

Au programme : deux combos Mediabook pour ces deux titres, Blu-Ray et DVD avec un livret de 64 pages.

AU SERVICE DU DIABLE

Berlin, 1944. Son épouse morte en couches, le baron von Rhoneberg tue son enfant, espérant mettre un terme à l’antique malédiction familiale, qui veut que chaque fille devienne une succube au service du diable. 25 ans plus tard, sept personnes voyagent dans la Forêt-Noire. Ils vont frapper à la porte du château du baron pour demander asile.

Suppléments :

  • Le château du vice, par Alain Petit
  • Erika et le diable, entretien avec Erika Blanc
  • Entretien avec Jean Brismée
  • Scènes alternatives
  • Diaporama d’affiches et de photos
  • Film-annonce original 
  • Livret 64 pages de Christophe Bier « La nuit des pétrifiés »

CEREMONIE SANGLANTE

Hongrie, au début du XIXème siècle, la comtesse Erzebeth Bathory se morfond dans son château, tiraillée entre le sentiment d’abandon de son époux le marquis et sa peur de vieillir. Découvrant par hasard que quelques gouttes de sang sur sa peau l’ont rajeunie, elle va faire assassiner des jeunes vierges et se baigner dans leur sang.

Suppléments :

  • Le château de sang, par Alain Petit
  • Scènes coupées
  • Diaporama d’affiches et photos
  • Film-annonce 
  • Livret 64 pages de Didier Lefèvre « La comtesse et les vierges »

Les deux titres sont en préco jusqu’au 5 mai, dispos dès le 20 du même joli mois 😊 au tarif préférentiel de 25 € (au lieu de 29,90 à la sortie).

Le lien pour ceux qui sont intéressés : https://www.artusfilms.com/

Evil Ash
Possédé par le démon du cinoche et ses déclinaisons depuis que Jason étripe les ados en chaleur,je le kiffe sous toutes ses formes : généreuses,plantureuses ou plus fines. Tous les genres y passent et, comme avec un gros gâteau plein de crème (pas) fraîche, je n'en suis jamais repu ! J'en veux, encore et encore ! Bedeliaaaaa,je veux mon gâtôôôô !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *