Ecstasy of Re-Animator : le retour ! (et en passant : merde aux râleurs 😎 )

Aaah qu’il est parfois douloureux le milieu de l’édition quand on est « petit ». Car Ecstasy of Films est un petit éditeur et si Christophe Cosyns, son fondateur, est loin d’être un nain niveau taille, sa société fonctionne de manière quasi artisanale et il fait quasi tout tout seul le garçon.

Mais voilà, le consommateur, il paie. Et donc il ne comprend pas (ou ne veut pas comprendre) qu’un petit éditeur peut avoir des couacs, que des retards peuvent arriver, que ce soit dans le processus de fabrication, la conception du packaging ou tout simplement dans certains envois. Et on peut dire qu’il a tout eu sur Re-Animator le Christophe, ça n’a pas arrêté : peu d’enthousiasme au début sur la sortie – les gens râlaient sur le côté non-inédit du titre et préféraient garder leur dvd, assez complet – donc tirage à 1.000 exemplaires au lieu des 2.000 prévus ; puis les précos décollent et les gens râlent encore car le titre est rapidement sold-out, qu’il n’y en aura pas pour tout le monde et que tout compte fait, ben ils l’auraient quand même bien acheté ; des reports de date suite aux soucis évoqués plus haut ; des imbéciles qui annulent leur préco suite à ces retards ; même une « perte » de 80 exemplaires lors du transport vers les boutiques physiques… On en passe et des pires.

Pourtant, Ecstasy a communiqué clairement à chaque étape, à chaque couac, prenant la peine et le temps de répondre en public mais également en privé à tout qui demandait des news, pas toujours avec tact d’ailleurs et le mot est faible (on parle des demandes, pas des réponses…). Malgré cette communication, encore et toujours les mêmes râleries…Faut dire que les gens ne lisent pas ce que l’éditeur raconte, préférant se concentrer sur leur petit cas personnel. C’est bien simple, il y a eu des questions posées sous les posts dont la réponse était…dans le post. Effarant.

Puis le Mediabook 4 disques (2 Br et 2 DVD + 1 livret) est sorti, superbe, et la volée de bois vert a repris car le consommateur (toujours lui) voulait avoir son Graal illico presto même s’il était dans les derniers à avoir commandé. Or le sieur Cosyns, comme il se doit, envoyait les colis par ordre d’arrivée des commandes. Ah ben oui, désolé pour les pressés de bulbe qui ne comprennent pas cette logique somme toute élémentaire…

Le Mediabook Collector

Et maintenant, il fait quoi le Christophe ? Et bien il ressort une édition du film, 1.000 exemplaires (enfin 850 après avoir livré la presse, le CNC, …) avec les 2 blu-rays seulement (sans les dvd donc et sans le livret) dans un digipack 2 volets avec fourreau. Pourquoi ? Pour satisfaire les gars qui sont passés à côté du Mediabook (et se faire aussi un peu de pépètes hein, oh, logique, ils ont un train de vie de millionnaire à entretenir chez Ecstasy, c’est connu…). Mais il s’attend encore à des remarques évidemment, du coup il anticipe : « …on va encore avoir le droit à des critiques pour ce pressage. On assume. On aurait préféré faire de suite 2.000 ex pour gagner de l’énergie et avoir moins de pression sur nos petites épaules. On ne fait pas dans l’élitisme. Cette édition a demandé presque deux ans de notre temps. Elle doit être vue. Les films doivent être vus. Cela n’enlève rien au magnifique mediabook. Ici, il y a de la demande. Ce n’est pas comme si nous faisions un pressage pour 50 personnes. Merci encore de votre soutien, de votre compréhension et de votre patience. C’est important pour nous… ».

Pourquoi on met tout ça ici nous direz-vous ? Juste parce qu’on soutient la sortie de ce retirage, qu’on a envie de faire partager notre coup de cœur pour cette sublime édition d’un film ultra culte et qu’on a aussi envie de dire tout le bien qu’on pense d’Ecstasy et de son boss qui n’a pas eu la vie facile ces derniers temps. On espère qu’il va encore cartonner avec cette seconde fournée, histoire de se payer un peu de repos bien mérité…avant les sorties de Bride of Re-Animator et L’Eventreur de New-York ! Forza Mister Cosyns !

La prévente du digipack a débuté et se termine le 13/06, on commande ici : http://the-ecstasy-of-films.com/index.php?id_product=53&controller=product

En cliquant sur le lien, vous pourrez aussi re-découvrir les détails complets de l’édition. Si vous la voulez, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Evil Ash
Possédé par le démon du cinoche et ses déclinaisons depuis que Jason étripe les ados en chaleur,je le kiffe sous toutes ses formes : généreuses,plantureuses ou plus fines. Tous les genres y passent et, comme avec un gros gâteau plein de crème (pas) fraîche, je n'en suis jamais repu ! J'en veux, encore et encore ! Bedeliaaaaa,je veux mon gâtôôôô !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *