Coup de cœur « lecture d’été » : La Classe Américaine, le livre

31 décembre 1993 : Canal + diffuse un flim qui deviendra instantanément culte : La Classe Américaine (alias Le Grand Détournement). Total fan je suis devenu illico et je suis resté, ayant re-re-re-vu ce bijou avec mon gamin récemment, gamin qui en pleurait littéralement de rire.

L’idée est juste géniale : reprendre des scènes de près de 50 flims de la Warner Bros réalisés entre 1952 et 1980, redoubler le tout et créer un scénario original autour du personnage de George Abitbol, l’homme le plus classe du monde ! Au casting, que des stars : John Wayne, Henry Fonda, Dustin Hoffman, Robert Redford, Burt Lancaster, Paul Newman, Robert Mitchum, James Stewart, Clark Gable, Elvis Presley…on en passe et pas des moindres. A la base de l’idée, au scénario et aux dialogues : Dominique Mézerette et Michel Hazanavicius (oui oui, celui des OSS 117 version Dujardin et de The Artist)

Le résultat : un mashup ultra drôle, qu’on peut voir et revoir sans se lasser tant les dialogues fourmillent de répliques qui sont entrées dans les annales (poil au cul). Ainsi on retrouve des phrases devenues cultes dans divers jeux vidéos (Red Dead Redemption, GTA, Zelda, …), chansons et autres médias. Inéditable sur support physique pour des questions évidentes de droits, on peut cependant facilement visionner le flim sur You Tube, une version HD d’excellente qualité étant disponible. 

Et bien vous savez quoi ? Aujourd’hui La Classe Américaine est aussi un livre ! Reprenant l’intégralité des dialogues mais pas que, comme le souligne la présentation de l’éditeur :

« Œuvre clandestine depuis sa sortie en 1993, La Classe américaine entre enfin dans la collection Les Grands ClassiquesDécouvrez les dialogues complets du film culte de Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette, accompagnés d’un appareil critique et enrichis d’illustrations originales d’un des auteurs. Celui qui est vivant. L’autre dessinait mieux, mais il est mort. Monde de merde. »

Et croyez-moi, si relire ces dialogues toujours aussi géniaux près de 30 ans après la diffusion est un plaisir, le reste est à l’avenant et parodie de A à Z les collections du style « Classique Larousse » ou « Bibliothèque de la Pléiade ». Quand je dis de A à Z, c’est qu’il faut TOUT lire tant le bouquin contient de la vanne de la première à la dernière page : les notes de bas de page, les autres titres de la « collection », l’appareil critique détournant les grands penseurs/écrivains/théoriciens… Un peu plus de 150 pages de pur bonheur, pour 10 euros = lecture idéale pour la plage, à déconseiller cependant aux animaux préhistoriques partouzeurs de droite… Et autre conseil : évitez de manger des chips ou de la ouiche lorraine tout en lisant, au risque de s’étrangler…

Monde de merde !

Evil Ash
Possédé par le démon du cinoche et ses déclinaisons depuis que Jason étripe les ados en chaleur,je le kiffe sous toutes ses formes : généreuses,plantureuses ou plus fines. Tous les genres y passent et, comme avec un gros gâteau plein de crème (pas) fraîche, je n'en suis jamais repu ! J'en veux, encore et encore ! Bedeliaaaaa,je veux mon gâtôôôô !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *